Jusqu’ici, cette aide était égale à 27 % du coût d’acquisition TTC du véhicule, augmentée le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location, dans la limite de 6 000 €. A partir du 1er janvier 2020, ce plafond de 6 000 € est ramené à 3 000 € pour les entreprises. L’aide ne s’applique plus du tout pour l’acquisition d’un véhicule de 60 000 € TTC ou plus, à l’exception des véhicules utilitaires légers et des véhicules hydrogène.